Nuits Saint Georges 2017 Manuel Olivier

Cépage :

Pinot Noir

 

Terroir :

Dans la partie nord, les sols proviennent des limons à cailloutis descendus de la Côte, des alluvions de la vallée du Meuzin quand ils ne se situent pas en haut de coteau. Dans la partie sud, les limons du bas proviennent de la combe des Vallerots (terre profonde, marno-calcaire) alors qu’au sommet du coteau, on caresse le rocher. Exposition le plus souvent au levant ou sud-est.

Ville affable et très vivante, Nuits-Saint-Georges est depuis des siècles une active cité du vin. Elle donne son nom à la Côte de Nuits et se place sous l’étendard de Saint-Georges, son cru le plus fameux. Instituée dès septembre 1936, son Appellation d’Origine Contrôlée réunit Premeaux-Prissey à cette commune. La plus grande partie de la production est issue du Pinot Noir.

 

Informations sur le vin et sa vinification :

Appellation Village de la Côte de Nuits .Cette appellation comporte 41 Climats classés en Premier Cru.

Communes de production :

Nuits-Saint-Georges et Premeaux.
Les appellations NUITS-SAINT-GEORGES et NUITS-SAINT-GEORGES PREMIER CRU peuvent être suivies ou non du nom de leur Climat d’origine. 

 

Superficie en production* :

1 hectare (ha) = 10 000 m2 = 24 ouvrées

Rouges : 297,06 ha
(dont 136,32 ha en Premier Cru)

 

Notes de dégustation :

Ce vignoble comprend deux parties, l’une de Vosne-Romanée à la combe de la Serrée, l’autre vers le Midi. Des nuances apparaissent ainsi parmi les vins. Sous une robe pourpre crépusculaire, intense et tirant parfois sur le mauve, le rouge évoque souvent la rose et la réglisse. Arômes de jeunesse : cerise, fraise, cassis. De maturité : cuir, truffe, fourrure, gibier. Des notes de fruits macérés (pruneau) complètent le bouquet. Vigoureux et corsé, il a du corps et de la mâche, sur une structure équilibrée et charpentée. Long en bouche, il s’apprécie pleinement après quelques années de garde : la maturité l’arrondit de façon sensuelle et racée. 

Rouge : corsé et puissant, il donne à la Côte de Nuits ses lettres de noblesse et son caractère trempé. Rien de plus normal qu’il se mette à table avec les viandes à la fois goûteuses et viriles, agneau rôti, côte de bœuf, magret de canard en capturant leurs fibres dans un filet solide. De même pour le gibier à poils, flatté par les arômes sauvages et animaux apparaissant avec l’âge
de la bouteille. Les gourmets le servent également avec certains poissons comme une carpe en matelotte au vin rouge. Enfin, les fromages à pâte molle et à croûte lavée du type époisses, langres ou soumaintrain.

Température de service : 15 à 16 °C. 

45,00 € TTC
Quantité